La fillette et le bistrotier.

Unité monétaire, dessin de Chas Laborde, La Baïonnette, n°249, 15 avril 1920.

baionnette_249_15041920

Dessin original de Chas Laborde.

Ce dessin fait allusion à la situation économique de l’après-guerre.  Pour financer la guerre, l’Etat a fait marcher la planche à billets et imposé l’obligation d’accepter la monnaie papier en paiement. Le résultat de cette “inflation de guerre” est que le franc voit sa valeur divisée par cinq, provoquant la ruine de nombreux Français.

chas_unite_couv

Chas, comme dans Vae Victis, montre le triomphe des profiteurs, ici un patron de café qui domine de toute sa morgue la fillette avec son billet de cinq francs. On devine que la maison ne fait pas crédit.

A noter que Chas se place du côté de l’enfant, à sa hauteur, et use de la contre-plongée pour mieux rendre la toute-puissance du commerçant.

 

Laisser un commentaire