La fille du Bar Terminus.

Bar Terminus, Jean Thesmar, Au Sans Pareil, 1924.

terminus_couv

Cette pièce en trois actes  se déroule dans un café du boulevard de Clichy puis dans une chambre d’hôtel meublé, et met face-à-face Jean-Louis, commis rédacteur à l’Assistance Publique, et Gaby, danseuse de fêtes foraines. La jeune femme raconte comment elle a quitté le Bar Terminus, que tient sa soeur au Havre, pour s’en aller danser en Amérique du Sud.  Jean-Louis est ligoté par son passé et les souvenirs. “Tu sais”, lui explique Gaby, “le passé, lui, n’apporte plus jamais rien: c’est un cimetière… et ils n’aiment pas qu’on les remue dans leurs tombes, les morts!”

terminus_front

Pour le frontispice, Chas Laborde dessine un couple rêveur, isolé dans son Bar Terminus, avec sa pendule en pitchpin. Une roulotte indique la fête foraine. Sa compagne du moment, Juliette Juvin, le voyant dessiner, s’étonne :

Ces jeunes gens, je les ai aperçus tout à l’heure à la terrasse de Manière.

Et Chas répond :

Moi aussi.

Bar Terminus est tiré à 240 exemplaires; 2 sur Japon impérial (1-2); 3 sur Hollande (3-5); 200 sur Lafuma (5-205); 20 hors-commerce sur Hollande (I-XX) pour les amis du Sans-Pareil; 15 hors-commerce sur Lafuma (XXI-XXXV).