La fille des Halles (2)

En 1929, Chas Laborde illustre L’Homme traqué de Francis Carco de 14 eaux-fortes qui constituent certainement un des sommets de son oeuvre.

Quelques exemplaires, sur Japon, contiennent une image supplémentaire, dite “refusée”.

chas-HT-or-pr

Les croquis originaux de Chas, qui ont été conservés, permettent de mieux comprendre son processus créatif.

Ainsi pour l’image finale du livre, montrant l’arrestation des malheureux amants.

chas-HT-or-11

 

hommetraque_11

 

Ou la création du personnage principal, Léontine, que Chas a d’abord repérée dans la rue (à gauche).

hommetraque_croq_2

 

Avant de la développer.

 

chas-HT-or-02

Et de la placer dans le décor de la rue Saint-Denis.

hommetraque_14

 

On découvre aussi, par exemple, que la représentation de la rafle évolue au fur et à mesure du travail.

chas-HT-or-05

 

hommetraque_12

 

Enfin, on trouve des dessins inédits tel celui-ci montrant Lampieur s’apprêtant à violer Léontine.

 

chas-HT-or-06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire