La Belle Journée.

La Belle Journée, de Jacques de Lacretelle, Au Sans Pareil, 1925.

bellejournee_couv

Fils du consul de France à Alexandrie, Jacques de Lacretelle (1888-1985) est élevé après la mort prématurée de son père par son grand-père. Pierre-Henri de Lacretelle, poète, ancien député et ami de Lamartine. Il publie en 1922 Silbermann, histoire de l’amitié d’un enfant pour un camarade juif que tout le lycée persécute, qui lui vaut le prix Fémina, et en 1925  La Bonifas, chemin de croix d’une lesbienne.

La Belle Journée raconte une tragédie ordinaire. Des grands-parents attendent la visite de leur petit-fils chéri, qui vient de fêter ses 12 ans. Ce “couple de petits vieux (…) de taille égale et pareillement chétifs” souffre de la haine que leur porte la mère de l’enfant, leur fille Louise.

bellejournee_17
L’enfant, qu’ils n’ont pas vu depuis six mois, leur paraît subitement grandi : “Son visage frappait encore plus par l’immobilité de ses traits. A aucun moment on n’y voyait les expressions vives et ingénues qui sont habituelles aux enfants; pas davantage les ombres de la timidité”

Dessin préparatoire.

Dessin préparatoire.

 

Dessin préparatoire.

Dessin préparatoire.

 

Dessin définitif.

Dessin définitif.

 

bellejournee_14
Les deux vieillards se montrent maladroits, se disputent l’enfant, qui voudrait surtout, à leur consternation, aller visiter la maison où la bande à Bonnot a tenu tête à la police. Leur affection envahissante fatigue le jeune visiteur qui demande à ce u’on le laisse seul avec ses jouets.

bellejournee_13
Enfin un orage vient gâcher cette belle journée, dont ils espéraient temps, et aussi la découverte que leur “petit qui est si gentil” les vole.
Chas respecte le style simple et clair de Lacretelle, sa narration ramassée. Le  trait est fin, dépouillé. Le dessin va à l’essentiel et se concentre sur les trois protagonistes de cette histoire triste: les deux vieillards et leur petit-fils. La gouvernante qui l’amène à la villa n’est qu’une silhouette vue de dos et la comédienne avec laquelle l’enfant monte sur scène n’a guère plus d’importance.

Calque.

Calque.

Chas ne montre pas la scène finale, pour ne pas distraire du texte de Lacretelle qui décrit aionsi le désarroi de la grand-mère: “Ses yeux agrandis, sa bouche ouverte, tous ses traits bouleversés se débattirent dans une horreur muette. Ainsi, sans doute, se comporte un être à la minute où il sent manquer ce qui nourrit son cœur… L’enfant tenait entre ses mains le sac rouge et, avec des mouvements inquiets, mais sans trembler, il volait.” La dernière image est celle du deus ex machina : le sac rouge.

bellejournee_12

Le tirage comprend 20 exemplaires (1-20) sur vélin de cuve, avec une suite des gravures en noir et une suite en sanguine, imprimés pour les Amis du Sans Pareil; 25 exemplaires sur japon impérial (21-45) avec une suite des gravures en noir et une suite en sanguine; 60 exemplaires (46-105) sur vergé de Hollande, avec une suite en noir; 75 exemplaires (106-180) sur vergé de Hollande; 100 exemplaires (181-280) sur vergé d’Arches; 1000 exemplaires (281-1280) sur vélin Lafuma; 20 exemplaires (I-XX) sur vergé teinté de Lancey, imprimés pour M. Raoul Simonson à Bruxelles; 45 exemplaires hors-commerce.

 

Laisser un commentaire