La fille et l’araignée.

Deux ex-libris dessinés par Chas Laborde.

L’ex-libris est, selon l’Association Française pour la Connaissance de l’Ex-Libris, une “petite vignette, généralement collée, affirmant la propriété d’un livre. Fixée sur la page de garde ou le contre plat de ce livre, elle porte le nom ou les initiales du propriétaire, et, par l’image ou le texte, peut indiquer sa profession, ses goûts, ses travers, son rang social… etc. Les bibliophiles, ceux qui aiment leur bibliothèque et en sont fiers, tiennent à personnaliser chacun des livres qui la composent en y apposant « leur » ex-libris.”

C’est donc un abus de langage d’utiliser ce terme pour désigner l’image imprimée, offerte par un libraire pour l’achat d’un album de bande dessinée, souvent numérotée et signée, par son auteur.

 

chas_exlibris_01

Figurant dans L’Ex-Libris Moderne en France, troisième série (Xavier Havermans, 1926), cet ex-libris a probablement été réalisé pour Le Salon de l’Araignée, manifestation créée par Gus Bofa en 1919 et destinée à aider les dessinateurs rescapés de la guerre en les poussant vers le livre illustré.

 

Couverture du catalogue du Salon de l'Araignée, dessinée par Gus Bofa.

Couverture du catalogue du Salon de l’Araignée, dessinée par Gus Bofa.

 

Le dessin de Chas Laborde est assez proche d’un dessin de Lucien Boucher, membre comme lui du groupe de l’Araignée.

araignee_boucher

Dessin de Lucien Boucher pour le catalogue du Salon de l’Araignée.

 

Autre ex-libris dessiné par Chas Laborde, cette jolie scène XVIIIe, plutôt surprenante sous son crayon, date sans doute des années 1913 – 1914. Nous ne savons pas qui est le propriétaire (B.D.) de cet ex-libris.

 

chas_exlibris_2

 

Laisser un commentaire