Chas à Erlangen.

Exposition de dessins de guerre, 16 Internationaler Comic-Salon Erlangen, 2014.

chas_expo_erlangen_5
Dans le cadre du Salon de la bande dessinée d’Erlangen, les dessins de guerre de Chas Laborde ont été exposés pour la première fois du 19 au 22 juin.

chas_expo_erlangen_2

Tandis que Joe Sacco réinventait le panorama à la manière d’Alphonse de Neuville et d’Edouard Detaille, et que Jacques Tardi montrait ses images saint-sulpiciennes, une exposition permettait de constater qu’il existe une autre manière de dessiner la guerre.

chas_expo_erlangen_3

Exposition d’autant plus intéressante qu’elle rassemblait des artistes qui avaient vécu le conflit, connu le front et refusé de céder à la culture de guerre, la propagande et à la fascination de l’horreur : Otto Dix, Gus Bofa, Charles Martin, Pierre Falké, Jean-Emile Laboureur et Chas Laborde. Tous les dessins montrés avaient été réalisés et publiés pendant le conflit.
Force est de constater que l’imagination et la modernité sont du côté de ces artistes qui préféraient au détail exact d’uniformologie la synthèse, la transposition, l’invention graphique.
Les images de Chas Laborde constituent un témoignage unique du quotidien du soldat en 1915.

Laisser un commentaire